Modes de livraison

Livraison So Colissimo suivisuivie en

48h à domicile ou

en point relais*

 

Mondial relayLivraison suivie en

72h en point relais*

*En France métropolitaine, Corse, Belgique, Suisse et Luxembourg

Page Facebook Bébé sans ondes

Rapport Bionitiative 2012 et risques pour le bébé

 Récemment, 1800 nouvelles études scientifiques ont été synthétisées et publiées sous la forme d'un rapport: le rapport BIOINITIATIVE 2012, qui apportent de nouvelles preuves du danger des technologies sans fil.

 

Rapport Bioinitiative 2012Celui-ci montre clairement que les utilisateurs de téléphone portable et surtout les jeunes enfants et les femmes enceintes sont exposés à un risque particulier et sont les plus fragiles vis à vis de cette pollution.

Extrait ici du résumé des conclusions de ce rapport:


"LES ENFANTS SONT PLUS VULNERABLES

Il existe un certain nombre de preuves qui attestent que les expositions aigües du fœtus et du nouveau-né ont des conséquences particulièrement néfastes selon le stade de développement auquel survient l’exposition durant les phases critiques de croissance et de développement (fenêtres d’exposition), où de telles expositions provoquent des dommages sur la santé qui pourront se développer des décennies plus tard. Les valeurs limites mises en place par l’ICNIRP et le FCC semblent de pas suffire pour garantir la protection de la santé publique, et tout particulièrement les plus jeunes (embryon, fœtus, nouveau-né, tout jeune enfant).

 

La Commission présidentielle Cancer (2010) a déclaré que les enfants "sont particulièrement fragiles en raison de leur petite masse volumique et de leur développement physique rapide, la combinaison des deux amplifiant leur vulnérabilité aux carcinogènes connus, y compris les radiations".

 

L’Académie Américaine de Pédiatrie dans une lettre adressée au membre du Congrès Dennis Kucinich en date du 12 décembre 2012 affirme que "les enfants sont touchés de manière disproportionnée par les expositions environnementales, y compris le rayonnement des téléphones portables. Les différences de densité osseuse et la quantité de liquide dans le cerveau d’un enfant par rapport au cerveau d’un adulte pourraient permettre aux enfants d’absorber de plus grandes quantités d’énergie RF plus profondément dans leur cerveau. Il est essentiel que les nouvelles normes pour les téléphones portables ou autres périphériques sans fil reposent sur la protection des populations les plus jeunes et les plus vulnérables afin qu’ils soient protégés tout au long de vie".

 

 LES EFFETS DES RF EN PÉRIODE FŒTALE ET NÉONATALE

 

Durant la vie fœtale (in utero) et pendant la petite enfance, les expositions aux rayonnements des téléphones cellulaires et les technologies sans fil en général peuvent être un facteur de risque de l’hyperactivité, de troubles du comportement à l’école et de problèmes d’apprentissage.

 

Études sur le développement du fœtus : Des effets sur le fœtus d’une exposition in utero aux rayonnements des téléphones cellulaires ont été observés dans des études menées sur des humains et animaux depuis 2006. L’étude Divan et al (2008) a montré que les enfants nés de mères ayant utilisé des téléphones cellulaires au cours de leur grossesse, ont plus de risque de développer des problèmes de comportement au moment où ils atteignent l’âge d’être scolarisés, que les enfants dont la mère n’a pas utilisé des téléphones cellulaires au cours de sa grossesse. Les enfants nés de mères ayant utilisé un téléphone cellulaire au cours de leur grossesse ont 25 % en plus de troubles de l’affectivité, 35 % en plus de problèmes d’hyperactivité, 49 % en plus de problème de comportement et 34 % en plus de problèmes d’acuité visuelle. (Divan et al., 2008).

 

Il faut des mesures de bon sens pour limiter les ELF et RF chez ces populations, en particulier en ce qui concerne les expositions évitables comme celles des couveuses ; et où des campagnes de sensibilisation des femmes enceintes en ce qui concerne les ordinateurs portables, téléphones mobiles et d’autres sources de ELF-EMF et EMF RF peuvent être facilement mises en place. Les sources d’exposition fœtale et néonatale les plus préoccupantes comprennent le rayonnement des téléphones cellulaires (parallèlement, l’utilisation parentale des appareils sans fil portés près du corps et l’utilisation maternelle de téléphones sans fil pendant la grossesse). L’exposition corps-entier à des radiofréquences de stations de base et bornes WiFi, l’utilisation d’ordinateurs portables sans fil, l’utilisation de couveuses pour nouveau-nés avec des niveaux de rayonnements ELF excessivement élevés ont pour résultat d’altérer le rythme cardiaque et de réduire les niveaux de mélatonine chez les nouveau-nés, l’exposition fœtale aux IRM offre une plus grande susceptibilité à la leucémie et à l’asthme chez l’enfant exposés aux ELF.

 

Une approche de précaution peut fournir un cadre pour la prise de décisions là où des actions correctives doivent être réalisées afin d’éviter les fortes expositions des enfants et des femmes enceintes. (Bellieni and Pinto, 2012 – Section 19)"

 

Source de ce document:  www.priartem.fr/Conclusions-du-rapport.html


Rapport BIOINITIATIVE 2012 complète en version anglaise